Red Bull Content Pool

General

Marko corrige Wolff : C'est absurde, on ne peut pas dire ça après une course.

Marko corrige Wolff : "C'est absurde, on ne peut pas dire ça après une course".

8 mars - 13:51

GPblog.com

Helmut Marko a donné un coup de griffe à Mercedes. Pendant des années, Red Bull Racing n'a pas été compétitif en Formule 1, alors que Mercedes a réussi à dominer ces saisons-là. Les rôles sont désormais inversés, mais il y a une différence importante, selon Helmut Marko : Red Bull n'est pas responsable de son manque de compétitivité pendant une longue période. C'est Mercedes qui l'est, selon l'Autrichien de 79 ans.

Verstappen a eu du temps à perdre à Bahreïn

Marko ne sait pas si Fernando Alonso peut remporter un autre Grand Prix cette année après une longue période. "Cela dépend de ce qu'ils nous réservent d'autre. En tout cas, le duel avec [Lewis] Hamilton valait la peine d'être regardé - c'était passionnant, juste, mais avec des compétences incroyables. D'ailleurs, je voulais montrer ces images à Max après la course, mais il m'a dit qu'il avait de toute façon tout vu sur les grands écrans, alors qu'il menait la course", a rigolé le conseiller, qui n'a pas décelé une goutte de sueur sur le visage de Verstappen par la suite.

Le Néerlandais avait tout son temps et n'a pas eu à faire d'efforts excessifs car la RB19 était tellement supérieure. Cela rappelle-t-il à Marko la domination de Mercedes dans le passé ? "La différence, c'est qu'à l'époque, Renault nous avait fourni un moteur de 50 chevaux de moins. Mercedes est entièrement responsable du manque d'opportunités [de victoires]", a-t-il déclaré à OE24.

Red Bull et Mercedes ne sont pas sur la même longueur d'onde

Toto Wolff a révélé après le week-end à Bahreïn qu'il était très impressionné par la gestion des pneus des pilotes Red Bull. La voiture 2023 de l'équipe basée à Milton Keynes est très économe en pneus, ce qui lui permet d'allonger les relais beaucoup plus facilement que la concurrence. Si Red Bull peut continuer ainsi, Wolff pense que nous ne verrons que Verstappen ou Perez monter sur la plus haute marche du podium en 2023.

Marko le prendra sans doute comme un compliment, mais il n'est pas d'accord avec son compatriote. "C'est n'importe quoi, vous ne pouvez pas dire ça après une course. Il suffit de se tromper une fois dans les réglages, comme cela nous est arrivé au Brésil l'année dernière. De plus, il estime que le circuit international de Bahreïn n'est pas représentatif du reste de l'année, car il s'agit d'un circuit très spécifique.