Russell : "La voiture n'était pas là où nous voulions qu'elle soit"

F1 News

George Russell sur la douloureuse prise de conscience de Mercedes
1 juin à 15:17
Dernière mise à jour 1 juin à 17:14
  • GPblog.com

C'est une histoire familière : La dynastie de Mercedes est terminée depuis la saison dernière. Les Allemands se sont accrochés au concept de la voiture, espérant rattraper Red Bull cette année. Pour Russell, quel a été le moment où il a su que la voiture ne s'était pas améliorée ? Le Britannique raconte lors de la conférence de presse, où GPblog a assisté.

George Russell pensait passer de Williams à une voiture de championnat en 2022, mais est revenu de loin. L'écurie allemande pensait rattraper Red Bull, mais a vite constaté que l'écart n'avait fait que se creuser. "Je pense que c'est lorsque nous avons vu que les temps au tour ne se traduisaient pas par ce à quoi nous nous attendions", explique le Britannique. "C'était littéralement juste après le tout premier test à Bahreïn".

Russell pouvait "sentir le podium

À Monaco, Mercedes a présenté des mises à jour majeures pour la W14. Par exemple, Lewis Hamilton et George Russell disposent désormais de (nouveaux) longerons, d'une suspension différente et d'un nouveau plancher. "Je pense que nous avons apporté beaucoup de changements depuis le test de Bahreïn. Nous avons appris assez rapidement dans la saison que la voiture n'était pas là où nous voulions qu'elle soit. Donc, comme je l'ai dit, ceci devrait être la nouvelle base de référence et nous pourrons construire à partir de là", a déclaré l'ancien vainqueur de la course. Le Britannique a même eu une brève chance de monter sur le podium à Monaco :"Nous étions effectivement en P3, puis nous avons commis une petite erreur dans le dernier tour", soupire le pilote Mercedes, qui a finalement terminé en P5.