Verstappen survit à des conditions périlleuses pour remporter le Grand Prix de Monaco

Breaking News

Verstappen remporte le Grand Prix de Monaco 2023 sur le mouillé
28 mai à 16:52
Dernière mise à jour 29 mai à 18:36
  • GPblog.com

Max Verstappen a remporté le Grand Prix de Monaco 2023 et compte désormais plus de victoires en Grand Prix pour Red Bull que ce que Sebastian Vettel a réussi à faire. Le superbe dernier secteur du Néerlandais lors des qualifications lui a permis de décrocher la pole position, mais son relais prolongé sur le pneu médium a été presque aussi impressionnant, ce qui lui a permis de remporter une victoire confortable.

La pluie a créé des conditions absolument traîtresses pour le dernier tiers de la course, donnant des maux de tête aux pilotes et aux stratèges. Bien qu'il ait essayé de nouveaux pneus slicks sur le mouillé, Fernando Alonso s'est accroché à la deuxième place, et Esteban Ocon a converti son brillant tour de qualification en P3. Cela fait suite à des commentaires sévères du PDG d'Alpine sur les performances de son équipe ces derniers temps.

La première moitié du Grand Prix s'est déroulée sans incident, même pour les standards monégasques. Il y a eu quelques exemples de contact dans le peloton, notamment pour Lance Stroll et Sergio Perez. Mais la menace puis l'arrivée de la pluie ont donné vie au Grand Prix. Verstappen a pris le départ avec les pneus médiums et a fini par les utiliser pendant plus de 50 tours malgré un grainage important.

La poursuite de Perez à travers le peloton s'est avérée trop difficile. Via divers arrêts au stand, le Mexicain n'a pas réussi à marquer des points et perd donc massivement au classement du championnat du monde. Verstappen a ajouté 25 points à son total et cherche désormais à prendre davantage le contrôle de la lutte pour le titre.

Esteban Ocon a créé la surprise lors des qualifications. Il a passé tous les défis qui lui ont été lancés pendant la course, y compris le contact de Carlos Sainz, pour se maintenir en P3. Mercedes a pris le dessus sur les voitures Ferrari dans ce qui a suffi pour terminer dans les points malgré une pénalité pour Russell. Lewis Hamilton a terminé en P4. Leclerc a terminé en sixième position, et Sainz plus loin en huitième position. McLaren a complété les points.

Le Grand Prix de Monaco

Le vainqueur de la course de l'année dernière, Perez, s'est élancé de la dernière ligne en raison d'un accident en Q1. Son coéquipier est parti de la pole position, aux côtés d'Alonso. Esteban Ocon a surpris tout le monde en réalisant une excellente performance en qualification, ce qui a permis à son Alpine de se hisser sur la deuxième ligne. Charles Leclerc a écopé d'une pénalité de trois places sur la grille de départ et s'est élancé en sixième position. Red Bull a choisi les pneus médium, Aston Martin et Ferrari utilisant le pneu médium. Ocon a également choisi les médiums.

Alonso n'a pas pu défier Verstappen sur la ligne de départ en raison de la différence de pneus et d'un départ en force du Néerlandais. Pour le pilote espagnol, il s'agissait avant tout de défendre Ocon. Perez a sauté sur les pilotes qui se sont emmêlés lors du premier tour et qui sont passés aux stands pour les pneus durs. Il était vraisemblablement prévu qu'il aille jusqu'au bout de la course, mais le Mexicain a pris des dommages à l'aileron avant et a dû s'arrêter une deuxième fois. Après cinq tours, Verstappen avait une avance de 1,7 seconde sur Alonso. Ocon a reculé de quatre secondes supplémentaires, créant ainsi un tampon.

L'écart d'Ocon s'est creusé davantage, et Sainz, derrière, a commencé à être frustré. Il s'est élancé dans la chicane et a légèrement heurté Ocon. Le pilote Ferrari a eu un aileron avant cassé, mais il est resté à l'extérieur. Verstappen a rattrapé le trafic au 29e tour alors que la menace de la dégradation des pneus et de la pluie augmentait. La menace de la pluie a prolongé les relais car personne ne voulait perdre sa position sur la piste et se faire surprendre. À ce stade de la course, l'avantage d'Alonso en matière de longévité des pneus a commencé à se faire sentir alors que l'écart avec Verstappen se réduisait. Après s'être dégagé du trafic, Verstappen a commencé à creuser à nouveau cet écart.

Mais la menace de la pluie n'a pas distrait Hamilton et Mercedes, qui ont été les premiers à appuyer sur la gâchette et à tenter l'undercut. Le Britannique est ressorti à la huitième place. Ocon a effectué un arrêt au stand un peu lent un tour plus tard, et il est ressorti en septième position. Sainz n'a pas été en mesure de sauter le Français lorsqu'il est passé au stand.

Un soupçon de pluie a commencé aux alentours du 50e tour et s'est renforcé dans le secteur deux. Les anciens pneus slicks ont donné du fil à retordre aux pilotes pour qu'ils gardent le contrôle de leur voiture. Lance Stroll et Valtteri Bottas ont roulé les dés et chaussé les pneus intermédiaires tôt, mais les leaders ont décidé que la pluie était trop isolée pour les intermédiaires. À tel point qu'Alonso est passé aux stands pour chausser des pneus moyens secs au 55e tour. La pluie s'est étendue, et Verstappen a demandé des intermédiaires suite à un contact avec les barrières. L'aventure d'Alonso n'a pas duré longtemps, et il est rentré pour les intermédiaires sans perdre sa position sur la piste en P2.