F1 News

Mercedes prend de plus en plus de mauvaises décisions : "un thème récurrent".

Mercedes prend de plus en plus de mauvaises décisions : "un thème récurrent".

1 novembre à 12:33
  • GPblog.com

Mercedes a terminé deuxième et troisième lors des qualifications du Grand Prix du Mexique. Lors de la course, Lewis Hamilton a franchi la ligne d'arrivée en deuxième position derrière Max Verstappen, tandis que George Russell a terminé quatrième derrière Sergio Perez. Selon Jolyon Palmer, choisir la mauvaise stratégie commence à devenir un thème récurrent pour Mercedes.

Mercedes semble avoir choisi la mauvaise stratégie avec des pneus mediums et durs au Mexique, alors que Red Bull Racing a démarré en softs et est passé aux mediums. Hamilton a bien réussi à suivre Verstappen dans les premiers tours, mais après son arrêt au stand, le Britannique n'a pas pu suivre son rival sur les pneus durs. Le septuple champion du monde a franchi la ligne d'arrivée avec un écart de 15 secondes sur Verstappen. Toujours à Austin, Hamilton n'a pas pu suivre le rythme du Néerlandais sur les pneus durs dans les derniers instants de la course.

Mercedes a eu de la chance que Ferrari n'ait pas été performante au Mexique, ce qui a permis à l'équipe de marquer plus de points que les Italiens. L'écart avec la P2 du championnat des constructeurs n'est que de 40 points à deux courses de la fin. L'ancien pilote de Formule 1 Palmer pense que Mercedes doit peaufiner sa stratégie si elle veut encore gagner lors des derniers Grands Prix. Hamilton et Russell n'ont toujours pas de victoire à leur actif en 2022.

Dans le Le podcast Chequered Flag de la BBC Palmer réagit à la marge de victoire de Verstappen. "Elle semblait plus importante qu'elle n'aurait dû l'être, car Mercedes n'a pas maximisé ce qu'elle pouvait faire. J'ai l'impression que c'est un peu un thème récurrent parfois pour Mercedes. Ils sont proches, ils sont presque là." Selon le Britannique, l'équipe aurait déjà pu gagner à Zandvoort si elle en avait tiré le meilleur parti.

Palmer comprend la stratégie d'Hamilton

L'expert en F1 a particulièrement du mal à comprendre la stratégie de Russell. Mercedes aurait dû faire venir le Britannique pour un jeu de softs afin de lui donner une chance de dépasser Perez pour P3. En effet, avec Daniel Ricciardo, l'équipe pouvait clairement voir que le pneu tendre était performant. L'Australien a survolé le peloton dans les derniers instants de la course et a terminé en P7, malgré une pénalité de temps de 10 secondes.

"Ils avaient les données des autres. Ils seraient capables de simuler cela et de savoir à peu près ce qui se serait passé." Palmer comprend qu'Hamilton ne soit pas passé aux softs dans les dernières étapes, car le Britannique aurait dû sacrifier la deuxième place. Russell, cependant, n'avait rien à perdre en raison de l'écart avec Carlos Sainz. "Je pense que celle d'Hamilton est une décision justifiable. Je ne pense pas que c'était la bonne avec le recul, mais on peut en voir la logique."