F1 News

Alonso se souvient de son duel avec Schumacher

Alonso se souvient de son duel avec Schumacher

06-11-2023 11:48

GPblog.com

C'est comme si Fernando Alonso avait de nouveau 25 ans. Comme un jeune chien avide, l'Espagnol a gardé Sergio Perez derrière lui, bien que ce dernier ait fini par le dépasser pendant un moment. Mais Alonso est revenu en conséquence, conservant une belle troisième place dans cette course.

Sa performance a rappelé aux adeptes de la Formule 1 une bataille similaire qu'Alonso avait livrée à Michael Schumacher en 2005. "Je m'en souviens encore. Quel âge avais-tu ?", a-t-il ensuite demandé directement à Lando Norris, qui a terminé deuxième à São Paulo. Max Verstappen est toutefois intervenu : "Cinq !"

Alonso poursuit : "C'était plus facile en 2005 parce qu'il n'y avait pas de DRS. C'était probablement plus facile. Maintenant, avec le DRS, les choses sont un peu différentes, et vous devez jouer les choses un peu différemment aussi. La gestion des pneus est également très différente de ce qu'elle était à l'époque, où vous pouviez peut-être pousser le pneu jusqu'au bout. En 2005, si tu perds ta position, c'est fini. Vous ne pouvez pas vous en remettre et ici, j'ai eu une autre chance.

Alonso : "Le DRS aide à améliorer le spectacle"

Alonso a déclaré que le DRS avait été créé pour améliorer le spectacle. "Aujourd'hui [dimanche] en est un bon exemple parce que vous vous faites dépasser à deux tours de la fin, et vous avez une autre chance, surtout ici au Brésil. Nous avons vu hier [samedi] aussi quand il y a un dépassement fait dans le premier virage, il y a une forte possibilité que dans le quatrième virage, quelqu'un le récupère, donc c'est pour ça que nous voyons de très belles batailles et des courses toujours à Interlagos."

"Cela a été un week-end spectaculaire, comme toujours, ici au Brésil. Parfois, c'est la météo qui offre ce grand spectacle, et je pense que ce week-end, sans aucune pluie ni aucun temps, nous avons vu des courses incroyables, donc il y a quelque chose dans ce circuit qui donne toujours une occasion parfaite pour que la Formule 1 brille, et c'était bien."