Doutes sur l'approche de la FIA : "Vous pouvez certainement contrôler plus de voitures ?

F1 News

Les pilotes de F1 doutent des disqualifications de la fia Hamilton Leclerc
26 octobre à 23:38
  • GPblog.com

Après le Grand Prix des États-Unis, Charles Leclerc et Lewis Hamilton ont été disqualifiés, mais n'aurait-il pas été plus juste de contrôler toutes les voitures ? Cette question a été posée aux pilotes lors de la conférence de presse au Mexique.

Après le Grand Prix des États-Unis, les voitures de Leclerc et Hamilton ont été disqualifiées. La planche sous le plancher de la voiture était trop usée et ne répondait donc pas aux exigences de la FIA. Fait remarquable, la FIA n'a enquêté que sur quatre des 20 voitures, et deux des quatre ont donc été déclarées invalides.

La FIA a depuis clarifié cette règle. On a dit qu'il s'agissait d'un contrôle ponctuel, car la FIA n'a tout simplement pas les ressources nécessaires pour vérifier toutes les voitures. Cependant, les pilotes sont d'avis qu'il faut faire quelque chose à propos des règlements.

Ce qui doit changer après les disqualifications

"J'aurais pu être moi-même illégal", a plaisanté Nico Hulkenberg lors de la conférence de presse précédant le GP du Mexique. "De toute évidence, ces voitures sont incroyablement sensibles à la hauteur de caisse. Plus vous descendez, plus vous avez de force portante. C'est le combat permanent que nous menons, et nous devons trouver le bon équilibre."

Pierre Gasly désigne principalement le format sprint comme le coupable des problèmes rencontrés à Austin. "Je pense qu'en commençant par le week-end de sprint, nous n'avons eu qu'une seule séance FP1 sur un tel circuit. Vous partez pratiquement à l'aveuglette après la FP1, avec très peu d'informations sur les points de départ. Je pense que c'est une chose délicate. Probablement, nous pouvons améliorer ce processus et nous donner plus de temps pour nous réajuster si nécessaire." Malgré tout, Gasly pense également que les choses peuvent être vérifiées différemment. "Chaque fois que vous terminez sur le podium, vous devriez être contrôlé à chaque fois. En plus de cela, il pourrait y avoir des contrôles aléatoires en descendant dans l'ordre."

"Je pense que vous n'avez peut-être pas besoin de contrôler chaque voiture à chaque course, tout le temps", a révélé Alexander Albon. "Si un pilote d'une équipe est illégal, il y a de très fortes chances que l'autre voiture et le coéquipier de ce pilote le soient aussi. Je ne sais pas combien il faudrait pour vérifier quelques voitures de plus, mais je ne pense pas que ce serait un tel problème."

Reste à savoir si la FIA apportera effectivement des changements après sa propre enquête. Comme indiqué précédemment, elle affirme ne pas avoir la main d'œuvre nécessaire pour vérifier toutes les voitures. Le point de vue d'Albon est cependant logique. En effet, il y a de fortes chances que George Russell et Carlos Sainz aient également été jugés non légaux si leurs voitures avaient été contrôlées, mais nous ne le saurons jamais.