F1 News

L'année 2022 est-elle le point de départ d'une nouvelle hégémonie pour Mercedes ?

L'année 2022 est-elle le point de départ d'une nouvelle hégémonie pour Mercedes ?

8 août - 06:33
0 Commentaires

GPblog.com

Avec l'entrée en vigueur du nouveau règlement de la F1 en 2022, Mercedes n'est plus le géant qu'elle était ces dernières années. Le patron de l'équipe, Toto Wolff, n'est pas en deuil, car l'Autrichien insinue qu'à long terme, Mercedes redeviendra un adversaire avec lequel il faudra compter.

L'ère des moteurs V6 turbo-hybrides a été dominée par Mercedes, mais le début de la nouvelle ère qui a commencé cette année n'est pas si impressionnant pour Mercedes. Pour redevenir la puissance hégémonique de la Formule 1, Mercedes doit faire un grand pas vers Red Bull Racing et Ferrari et au-delà. Wolff pense que son équipe a cela en elle et note qu'à chaque perte subie par l'équipe, dont elle a eu beaucoup cette saison, il y a un grand moment d'apprentissage.

Mercedes se prépare pour la résurrection

Par exemple, Wolff dit dans son 'bilan de mi-saison' à YouTube: "Il n'y a pas grand-chose qui s'est vraiment bien passé si l'on considère que nos attentes étaient de nous battre pour un championnat du monde, mais nous devons prendre les points positifs. Et c'est ce que nous avons dit dans le passé, les jours où nous perdons sont ceux où nous apprenons le plus et je pense que c'est ce qui s'est passé. Notre voiture était vraiment difficile, elle ne s'est pas améliorée par moments." Bien que l'équipe ait fait un bon pas en avant et soit maintenant clairement la troisième équipe sur la grille, on ne s'attend pas à ce que Mercedes puisse dépasser Ferrari et Red Bull en termes de vitesse cette saison.

La victoire est peut-être encore dans les cartons cette année avec un peu de chance du côté de Mercedes, mais Wolff se concentre déjà sur les années à venir : "Je pense que les apprentissages que nous avons faits, les apprentissages difficiles, nous aideront pendant de nombreuses années, mais aussi que notre horizon temporel n'est pas un seul week-end ou même une seule année. Nous envisageons de continuer à développer l'organisation sur deux ans, cinq ans et dix ans, et pour cela, peut-être que les apprentissages et la dureté que nous avons dû ressentir cette année peuvent être bénéfiques".

Lecteur vidéo

Plus de vidéos