F1 News

Ancien pilote de F1 :  Leclerc et Sainz doutent des décisions de Ferrari .

Ancien pilote de F1 : " Leclerc et Sainz doutent des décisions de Ferrari ".

15 août - 16:24
0 Commentaires

GPblog.com

L'ancien pilote de Formule 1 Marcus Ericsson pense qu'il y a un manque de confiance fondamental entre Charles Leclerc et Ferrari. Le pilote suédois doute que l'équipe puisse combler le grand écart au championnat dans la seconde moitié de la saison.

Ericsson était le coéquipier de Leclerc lors de la première année du Monégasque en 2018. Les deux pilotes ont conduit ensemble pour Sauber. Aujourd'hui, Leclerc se bat pour le titre chez Ferrari, mais avec un écart de pas moins de quatre-vingts points, il semble que la tâche sera encore difficile pour remporter le championnat.

Ericsson se met à la place de son ancien coéquipier. Le pilote d'IndyCar pense que les frustrations de Leclerc contribuent aux erreurs commises par Ferrari. Lors du Grand Prix de Hongrie, les Italiens ont à nouveau choisi la mauvaise stratégie, ce qui a conduit Leclerc et Carlos Sainz à terminer tous les deux à côté du podium.

"Je pense qu'il est très frustré. Je pense qu'il a été rapide cette année, mais il y a eu beaucoup de problèmes", explique Ericsson à Sky Sports. Le pilote suédois cite en exemple le Grand Prix de France, où Leclerc a fini dans le mur par sa propre faute.

'Sainz et Leclerc doutent des décisions de Ferrari'.

"Il veut revenir dans la course au championnat et ce n'est tout simplement pas le cas. Ça va être dur pour Charles parce que je pense qu'il aura l'impression d'avoir eu l'opportunité de vraiment se battre pour un championnat cette année. Et il n'en a pas été capable à cause de pas mal de choses hors de son contrôle", poursuit l'ancien pilote de F1.

Ferrari semble avoir une voiture solide, surtout en qualifications. Ericsson ne comprend donc pas pourquoi l'équipe fait tant d'erreurs. "Je pense que le problème, du point de vue des pilotes, et je pense que nous l'avons vu plusieurs fois cette année, c'est que Carlos et Charles doutent des décisions que prend le mur des stands pendant une course. De toute évidence, cette confiance que tu dois avoir en tant que pilote avec ton équipe, elle semble manquer un peu entre Ferrari et ses pilotes et, sur une saison, ce n'est pas bon." Ericsson doute que Ferrari puisse revenir dans le championnat lors de la seconde moitié de la saison.

Lecteur vidéo

Plus de vidéos