Frijns est ravi de sa pole position : "Je ne peux pas"

F1 News

Réactions de Robin Frijns et de ses coéquipiers après les qualifications
23 avril à 13:14
Dernière mise à jour 30 avril à 19:09
  • GPblog.com

Le pilote deFormule E Robin Frijns a surpris amis et ennemis dimanche après-midi en signant la pole position de son ABT Cupra à Berlin. Sur une piste pluvieuse, le Néerlandais a roulé à six dixièmes de la concurrence lors des qualifications. Son coéquipier Nico Müller a quant à lui placé sa voiture en P2. Les deux pilotes étaient ravis, ont-ils déclaré après les qualifications.

"Je ne m'attendais pas à cela après la journée d'hier", déclare Frijns. "Nous avons eu une journée difficile, et revenir comme ça avec deux voitures sur la première ligne, je ne peux pas. Alors qu'il doit normalement faire ses tours à l'arrière, les points sont désormais au rendez-vous. "Je peux juste dire merci à toute l'équipe. Ils ont fait du bon travail, mais le temps nous a aidés, évidemment avec la pluie, et j'ai fait un bon tour, donc je suis très heureux", a déclaré le pilote, rayonnant d'une oreille à l'autre.

Espérer la pluie

Le Néerlandais traverse une période difficile. En raison d'une fracture de la main, Frijns a dû manquer quatre courses cette saison. "Oui, c'est bien de revenir comme ça. Sao Paulo a été un peu difficile, honnêtement, mais maintenant je ressens à nouveau ce que j'ai manqué. Le pilote de la Cupra espère que les dieux de la météo lui joueront un dernier tour et submergeront la piste pour la course. "Plus il pleut, mieux c'est !

Son coéquipier Nico Muller était également satisfait du résultat de son équipe. "C'est assez incroyable après la saison que nous avons eue jusqu'à présent. C'était très difficile pour tout le monde, mais nous nous sommes serré les coudes et l'esprit d'équipe est resté intact même en ces temps difficiles, et nous récompensons toute l'équipe pour ses énormes efforts lors de sa course à domicile avec une bonne qualification." L'Allemand pense que la course pourrait être délicate. "Cela dépend un peu de la météo. Pour être réaliste, si c'est complètement sec, je pense que ce sera difficile. Le départ de la course est fixé à 15 heures.