General

Steiner n'est pas d'accord avec les critiques et ne voit pas d'inconvénient à ce que le calendrier 2023 de la F1 soit bien rempli.

Steiner n'est pas d'accord avec les critiques et ne voit pas d'inconvénient à ce que le calendrier 2023 de la F1 soit bien rempli.

27 septembre - 11:46 Dernière mise à jour: 15:19
0 Commentaires

GPblog.com

Le patron de l'équipe Haas , Guenther Steiner, ne voit pas beaucoup de problèmes avec le calendrier chargé de l'année prochaine. Selon lui, cela montre simplement la confiance des fans et c'est le travail du sport d'être à la hauteur de cette confiance. Avec cela, il est l'une des rares personnes à avoir exprimé son soutien au calendrier de l'année prochaine pour le moment.

Le calendrier de la saison 2023 de Formule 1 a déjà suscité des critiques. Avec 24 courses, c'est le calendrier le plus étendu que le sport ait jamais eu. Les journalistes se sont déjà brouillés sur la façon dont le calendrier a été annoncé, mais le contenu pose aussi des problèmes.

Pour ceux qui travaillent sur le circuit, ce sera certainement une tâche difficile. Pendant la moitié de l'année, ils devront voyager dans le monde entier pour faciliter la pratique du sport. L'année dernière déjà, le patron de l'équipe Mercedes, Toto Wolff, a exprimé ses inquiétudes à ce sujet, mais l'année prochaine, ce sera encore plus chargé. Surtout pour des équipes comme Alfa Romeo qui manquent déjà de personnel, cela pourrait être une tâche difficile. Dans cette équipe, il y aura encore plus de pression sur les quelques employés que compte l'équipe.

Neutre en CO2 ?

L'objectif de la Formule 1 est de devenir climatiquement neutre d'ici 2030, mais cette configuration ne reflète pas vraiment cette ambition non plus. En raison de l'ordre illogique des courses, tout le cirque de la F1 parcourra l'année prochaine la somme énorme de 133 000 kilomètres, ce qui n'aide certainement pas à réduire les émissions de CO2. Sebastian Vettel a récemment exprimé des critiques à ce sujet. Pas moins de 72 % des émissions de la Formule 1 proviennent des déplacements, et pas même un pour cent des voitures elles-mêmes. Il y a donc beaucoup à gagner avec le format d'un tel calendrier.

Steiner ne voit aucun problème

Mais pour le patron de l'équipe Haas, rien de tout cela ne constitue une objection. Au contraire, Steiner, qui fera courir son équipe américaine pas moins de trois fois devant son propre public l'année prochaine, considère comme un énorme compliment le fait qu'il y ait autant de courses prévues. Selon lui, la tâche principale de la Formule 1 est de rendre les fans heureux, et il considère le calendrier complet comme un bon moyen d'y parvenir. Surtout en Amérique, il y a encore beaucoup de choses à gagner en popularité, a-t-il dit. Motorsport.com. La Formule 1 doit capitaliser sur cela, selon lui, et plus de courses est le meilleur moyen d'y parvenir, selon lui.

Lecteur vidéo

Plus de vidéos