Column

Leclerc doit de toute urgence prendre ses responsabilités chez Ferrari

Leclerc doit de toute urgence prendre ses responsabilités chez Ferrari

17 août - 10:08
0 Commentaires

GPblog.com

Charles Leclerc et Ferrari n'ont pas terminé la première moitié de la saison sur une bonne note. Lors du Grand Prix de Hongrie, l'écurie italienne a fait une nouvelle bourde stratégique, après quoi le Monégasque a été passablement grillé. Le pilote oublie cependant de se regarder dans le miroir, ce qui est crucial s'il veut un jour remporter un titre mondial.

Son équipe a été très malheureuse dans le choix de la bonne stratégie jusqu'à présent cette saison. Alors que Ferrari était souvent la plus forte en qualifications, elle a à peine réussi à exceller le jour suivant. Des décisions erronées ont vu Leclerc manquer sa course à plusieurs reprises. Par exemple, Ferrari n'a pas réussi à le faire rentrer pendant la voiture de sécurité à Silverstone (il était en tête et a terminé quatrième) et s'est trompé à Monaco lorsque la piste s'est asséchée (ce qui lui a valu une quatrième place). Le deuxième pilote du championnat du monde est donc déçu de son équipe. Cependant, il doit aussi assumer ses propres responsabilités.

Leclerc doit prendre confiance en lui

Ferrari a fait un choix inhabituel en Hongrie en l'amenant non seulement pour un changement de pneus au mauvais moment mais aussi en choisissant le mauvais composé. Pendant la course et après, Leclerc a trouvé incompréhensible que son équipe en soit arrivée à cette décision. Cependant, pendant la course, Leclerc aurait pu intervenir lui-même, en prenant exemple sur son coéquipier Carlos Sainz.

Lors du GP de France, Sainz était en train de doubler lorsque Ferrari lui a ordonné de rentrer pour un changement de pneus. L'Espagnol a immédiatement senti que le moment était mal choisi et a refusé d'entrer dans la voie des stands, rendant ainsi un très mauvais service à Sainz. Il a pris la même décision plus tôt à Monaco, ce qui lui a valu la deuxième place.

Leclerc, contrairement à Sainz, se fie entièrement aux informations dont dispose Ferrari dans la voie des stands sur l'état de sa voiture : c'est clairement le mauvais état d'esprit. Le pilote doit réaliser qu'il ne sait que comment se sent la voiture et qu'il doit donc porter un regard critique sur les décisions de l'équipe. Si lui et ses talents estiment qu'un autre choix est meilleur, il doit pouvoir taper du poing sur la table et passer outre son équipe.

Développement nécessaire pour le titre mondial

Le contrat deMax Verstappen avec Red Bull Racing court jusqu'à fin 2028, Leclerc devra donc se développer s'il veut un jour remporter le titre mondial. Le pilote Red Bull a confiance en lui et étudie plusieurs scénarios avant la course pour être prêt à faire le bon choix. Verstappen a également montré par le passé qu'il ose contredire son équipe à la radio, tout en prenant ses responsabilités lorsque les choses tournent mal à cause de lui.

Avec sa nature agile, il sera pratiquement impossible de battre le Néerlandais : il n'a tout simplement pas le talent nécessaire pour rendre les choses difficiles au champion en titre. Cependant, Leclerc peut commencer à montrer une nouvelle version de lui-même en Belgique. Une personne qui ne se contente pas de se fier aux décisions de son équipe, mais qui ose aussi faire ses propres choix. Quelqu'un qui ne se contente pas de demander aux médias pourquoi Ferrari a choisi une certaine stratégie, mais qui se regarde aussi. Et un pilote qui sait ce qu'il veut, sans hésiter.

Il sera apparemment trop tard pour rendre les choses difficiles pour Verstappen cette année, mais cela lui donnera une chance de se montrer l'année prochaine. Chez Ferrari, il devrait disposer d'une voiture en 2023 qui lui permettra de remporter le titre mondial, mais il ne doit pas oublier de frapper lors de la nouvelle saison.

Lecteur vidéo

Plus de vidéos