Red Bull Content Pool

General

Pourquoi les commissaires n'ont infligé qu'une seule pénalité à Perez ?

Pourquoi les commissaires n'ont infligé qu'une seule pénalité à Perez ?

2 octobre à 20:24
  • GPblog.com

Sergio Perez a été reconnu coupable de ne pas être resté à moins de dix longueurs de voiture de la voiture de sécurité. Le pilote de Red Bull Racing n'aurait pas respecté cette consigne à deux reprises, pourtant il n'a reçu qu'une seule fois une pénalité de cinq secondes. Pourquoi cela ? Les commissaires ont donné une explication.

Perez se lance dans des conditions délicates

La première fois que Perez a laissé l'écart avec la voiture de sécurité devenir trop important, c'était au tour 10, entre la sortie du virage 13 et le virage 14. "Lorsqu'il a été interrogé pendant l'audience, PER a dit que les conditions étaient très humides et qu'il était très difficile de suivre de près la voiture de sécurité avec peu de chaleur dans ses pneus et ses freins. Bien que la piste ait été humide par endroits, nous n'acceptons pas que les conditions étaient telles qu'il était impossible ou dangereux pour PER de maintenir l'écart requis de moins de 10 longueurs de voiture."

Néanmoins, les commissaires estiment qu'une réprimande est suffisante dans ce cas."Néanmoins, nous avons pris en compte les conditions humides et les difficultés mises en évidence.
par PER comme des circonstances atténuantes pour cet incident et, par conséquent, nous déterminons qu'une réprimande doit être imposée."

La deuxième infraction entraîne une pénalité en temps

Cela réglait la première infraction de Perez, mais au 36ème tour, Perez a fait une nouvelle erreur, au même endroit (virages 13/14) du circuit de Marina Bay Street. Une fois encore, l'écart entre la voiture de sécurité et la RB18 du Mexicain était trop important. "Cela s'est produit malgré le fait que le directeur de course avait averti
l'équipe que PER ne respectait pas le règlement de moins de 10 longueurs de voiture entre les virages 9 et 10. L'équipe a transmis cet avertissement à PER."

Les commissaires reprochent au vainqueur du Grand Prix de Singapour de ne pas avoir suffisamment réduit l'écart avec la voiture de sécurité malgré un avertissement. "Nous nous référons au Doc 56 par lequel nous avons imposé un blâme à PER pour une infraction au même règlement lors du premier déploiement de la voiture de sécurité pendant la course. Comme il s'agissait de la deuxième violation de l'article 55.10 par PER pendant la course et qu'elle faisait suite à un avertissement exprès du directeur de course, nous avons décidé d'imposer une pénalité de temps de 5 secondes à PER."