General

Analyse : La revendication de Massa sur la '08 est sans espoir - Voici pourquoi

Analyse : La revendication de Massa sur la '08 est sans espoir - Voici pourquoi

05-04-2023 10:23

GPblog.com

Une énorme émeute semblait soudain se préparer. Pourtant, l'annonce selon laquelle Felipe Massa va chercher à savoir s'il peut encore contester avec succès le résultat du championnat du monde n'est rien d'autre qu'une dernière convulsion du Brésilien encore déçu. En effet, toute réclamation est sans espoir.

Retour en 2008. Lors du Grand Prix de Singapour, Nelson Piquet Jr. a délibérément provoqué un accident (comme il s'est avéré par la suite), permettant à son coéquipier Fernando Alonso de faire un arrêt au stand "gratuit" derrière la voiture de sécurité. En conséquence, l'Espagnol est resté en tête et a remporté la course.


Des points perdus

Massa était passé par les stands peu avant l'incident avec Piquet, pour revenir en piste en 13e position. Il a donc été désavantagé par la voiture de sécurité. Comme il est difficile de dépasser sur le circuit de Singapour, Massa a perdu des points précieux dans la lutte pour le titre mondial. Finalement, c'est Lewis Hamilton qui a remporté le championnat, avec un point d'avance sur Massa.

Le Brésilien, qui courait alors pour Ferrari, a déclaré dans une interview accordée à l'édition brésilienne de Motorsport qu'il envisageait de renverser l'issue de cette lutte pour le titre. Selon Massa, la FIA savait déjà en 2008 que Piquet Jr. avait fait une chute volontaire. Il se réfère pour cela à une interview récente de l'ancien propriétaire de la F1 , Bernie Ecclestone. Cependant, la fédération du sport automobile a décidé de ne pas intervenir.

La question qui se pose maintenant est la suivante : qu'aurait pu faire la FIA pour permettre à Massa de remporter le titre ? Supposons que la FIA ait disqualifié Alonso en 2008. Dans ce cas, tous les concurrents auraient gagné une place. Nico Rosberg aurait remporté le Grand Prix pour Williams et Lewis Hamilton aurait été deuxième. Au lieu de six points, il en aurait gagné huit. Massa serait passé de la 13e à la 12e place. De zéro point à zéro point. Bref, l'écart au classement final du championnat du monde se serait creusé !

S'en tenir au règlement

Passons maintenant à l'aspect juridique. Lorsque l'on participe à une épreuve sportive, en l'occurrence le championnat du monde de Formule 1, on accepte automatiquement les règlements en vigueur. Le code sportif international de la FIA stipule explicitement et très clairement que les réclamations après la course ne sont pas autorisées et que tout droit de recours expire 14 jours calendaires après une course. En outre, le classement final du championnat du monde est irréversible après la cérémonie annuelle de remise des prix de la FIA. Il n'existe aucune exception à cette règle.

Par ailleurs, tous les participants à la Formule 1 - et donc Massa aussi - ont accepté que la Cour d'appel internationale indépendante de la FIA soit la seule partie compétente en cas de litige. Massa ne peut donc s'adresser à aucun autre tribunal que celui de la FIA elle-même, qui suivra toujours ses propres règles. Le Brésilien peut bien sûr s'adresser au tribunal international du sport, le TAS. Seulement, selon les statuts de la fédération de sport automobile, le TAS ne peut être saisi que pour des cas de dopage. Il n'en est pas question.

L'éternelle douleur

De nombreux fans de Formule 1 se souviennent bien de ce moment : Felipe Massa franchissant le premier la ligne d'arrivée à Interlagos, au Brésil, lors du dernier Grand Prix de la saison 2008. Dans son stand, les larmes coulaient déjà à flots. Massa était champion du monde de Formule 1. Jusqu'à ce moment crucial, dans le dernier virage, où Hamilton a finalement dépassé Timo Glock, s'assurant ainsi la quatrième place. C'était juste assez pour devancer Massa au classement final.

Massa ne s'est jamais remis de sa défaite. C'était sa chance, sa seule chance dans sa longue carrière, de devenir champion. Une Toyota dépassée dans le dernier virage a brisé le rêve ultime de suivre les traces d'Ayrton Senna. Et pourtant, cela lui fait terriblement mal. Dans cette optique, il est compréhensible que Massa - même plusieurs années plus tard - veuille faire tout ce qui est en son pouvoir pour entrer dans les livres d'histoire. La malchance pour lui, c'est que le livre de 2008 a été écrit depuis longtemps et qu'il n'y aura pas de réimpression mise à jour.