F1 News

Marko a prévu de nombreux problèmes si Honda abandonnait en 2023.
Racepictures

Marko a prévu de nombreux problèmes si Honda abandonnait en 2023.

6 août - 08:13 Dernière mise à jour: 14:54
0 Commentaires

GPblog.com

Helmut Marko est très heureux de la coopération renouvelée entre Red Bull Racing et Honda. Le fournisseur de moteurs japonais devait céder l'exploitation du moteur à Red Bull Powertrains à partir de 2023, mais cette décision a été annulée. Par conséquent, Honda restera responsable du moteur dans les coulisses jusqu'en 2025, l'année précédant l'entrée éventuelle de Porsche dans la course.

Marko raconte son histoire sur l'accord prolongé à la branche néerlandaise de l'association. Motorsport.com. L'Autrichien est heureux qu'il y ait eu un changement dans la façon de penser des Japonais. Dans le plan original, Red Bull aurait dû faire fonctionner les moteurs eux-mêmes à partir de 2023. Selon Marko, il y aurait alors un problème supplémentaire pour obtenir des pièces de rechange et leurs fournisseurs sont principalement situés au Japon.

Honda s'occupe de la livraison complète

Le conseiller de Red Bull réalise que cela n'aurait pas été pratique et dit que sinon cela serait devenu un vrai problème pour l'équipe sur le plan technique, logistique et aussi en termes de langue. Maintenant, Honda va continuer à tout organiser et l'équipe recevra également la livraison complète des moteurs.

Marko explique que c'est important pour le statut de Red Bull en tant que nouveau venu en 2026. Ensuite, l'équipe de Milton Keynes fera très certainement équipe avec Porsche. Étant donné qu'elle est nouvelle et qu'elle a travaillé avec Honda dans les coulisses jusque-là, Red Bull a des concessions par rapport à Mercedes, Ferrari et Alpine. Par exemple, le moteur arrive dans une boîte et s'il y a un problème, seules les personnes de Honda sont autorisées à travailler dessus.

Se préparer pour 2026

Red Bull Powertrains a été partiellement créé pour gérer les moteurs jusqu'en 2026. Maintenant que Honda va continuer à travailler sur le moteur, la question se pose : que fera le personnel du département moteur d'ici là ? Selon Marko, ils parlent actuellement de trois cents employés et ils travaillent tous sur les prochaines réglementations des moteurs. Il assure que si une nouvelle marque adhère en 2026, les forces seront combinées.

Il dit aussi que le nouveau partenaire pourra utiliser toutes les installations que Red Bull possède déjà, ce qui, selon le chef d'entreprise autrichien, est un gros avantage. De nombreux préparatifs sont donc en cours pour répondre au mieux à la nouvelle réglementation sur les moteurs de 2026 et Porsche pourrait immédiatement compter sur une installation de premier ordre.

Lecteur vidéo

Plus de vidéos